10628478_10203900524566068_3674546813453717649_n

Bonjour. Vous avez été élu au sein du bureau des Jeunes démocrates européens lors du dernier Congrès du mouvement à Bilbao en Septembre. Pour vous, l’Europe doit montrer son visage, alors dites-nous qui vous êtes et ce que vous faites…

Pouvez-vous vous présenter et nous dire en quelques mots quels sont votre parcours et vos engagements politiques locaux ?

Salut à tous les jeunes européens. Je m’appelle Jeremy COSTE. J’ai 28 ans et je suis originaire de Lyon où j’ai grandi et fait mes études. Je tiens aussi à préciser que je suis très marquée par l’Outre-Mer puisque j’ai grandi dans la culture créole grâce à ma mère qui est réunionnaise. Nos territoires “périphériques” sont une richesse que l’Europe ne doit pas oublier et qu’elle doit valoriser.
J’ai commencé à m’engager en politique à 16 ans. J’ai d’abord été un militant actif avant d’exercer des responsabilités et d’être élu responsable régional de ma formation à 21 ans. Puis j’ai été élu président des Jeunes Centristes en 2010 à 24 ans. Notre formation était membre du Gouvernement français. Cette expérience en tant que responsable national d’un mouvement politique m’a beaucoup appris en terme d’échange avec d’autres mouvement de jeunesse en Europe et de travail collectif. Enfin, j’ai participé à la fondation des Jeunes UDI avec Aurélien SEBTON.

Parallèlement à ces responsabilités, j’ai été candidat à plusieurs élections. Municipales d’abord, puis régionales et législatives en 2012.
En 2014, le maire de Vanves au sein de la Métropole du Grand Paris où je vis, m’a demandé d’être son directeur de campagne. Nous avons été élu au premier tour avec un score historique. Depuis, j’exerce la responsabilité de maire-adjoint en charge de l’Education. Je dois m’occuper du fonctionnement des écoles et centres de loisirs pour les 2200 enfants de la commune. Heureusement, les fonctionnaires sont là pour mettre en place opérationnellement nos décisions !

En 2012, j’ai eu l’immense privilège de faire partie de l’équipe de campagne de François BAYROU. Ce fut une expérience très riche.
Professionnellement, je suis conseiller au sein du cabinet d’un Etablissement public chargé de construire le plus important réseau de transport public d’Europe.

Au-delà de votre engagement civique, pouvez-vous nous dire quels sont vos occupations/loisirs favoris ?

J’aime le sport. De 10 ans à 22 ans, j’ai pratiqué la gymnastique à haut niveau. Depuis que je travaille, je n’ai plus le temps mais j’essaie de garder le bon rythme !
J’ai aussi été un membre actif du Comité olympique français. Nous formions les jeunes sportifs qui souhaitaient avoir des responsabilités de dirigeants dans les clubs. C’était passionnant.
J’aime également le cinéma de science-fiction car il nous pousse souvent à la réflexion sur ce que pourrait être le monde de demain. Mais ma première passion, ce sont ma femme et mes amis !

L’équipe élue, largement renouvelée autour de Miroslava CALEGARI, est au travail depuis bientôt 3 mois. Pouvez-vous nous indiquer les raisons de votre engagement au sein du mouvement et votre mission au sein de cette équipe ?

Je me suis engagé au sein des YDE car je suis évidemment passionné par l’Europe et ce qu’elle représente dans le monde. Pour l’aider à grandir, j’ai donc souhaité m’engager pour elle tout en contribuant à son amélioration. Aujourd’hui, tout ne fonctionne pas et nos dirigeants restent aveugles. Il est donc capital que la jeunesse se mobilise et prenne son avenir en main.
En étant membre des YDE, je veux contribuer à rendre l’Europe plus proche des citoyens et démontrer aux jeunes que nous avons tous de bonnes raisons d’être fiers d’être européens.

Au sein de l’équipe, je suis Porte-parole et responsable de l’équipe “communication” avec qui nous nous amusons beaucoup à parler d’Europe et à promouvoir son action ainsi que celle des YDE.

Enfin, selon vous, quelle devrait être la priorité de l’Europe et des YDE ces 2 prochaines années ?

L’Europe doit en priorité redonner confiance aux européens. Pour cela, elle doit enfin s’assumer comme une puissance majeure. Cela passe par la mise en place d’une action concrète en faveur de l’emploi des jeunes pour montrer son efficacité, et que l’UE joue son rôle au niveau international pour mettre fin aux injustices et redonner fierté aux européens.
La mission des YDE est de marteler ce message auprès des autorités européennes et d’associer la jeunesse à ces objectifs.

No comments