INTERDISONS LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS !

858 Views

La pandémie mondiale a mis nos vies en suspens pendant les deux dernières années. Alors que nos cours étaient déplacés en ligne, non seulement nous avons manqué des événements clés qui devaient façonner nos vies, mais nous avons souffert d’instabilité sociale et économique. Nous ne pouvions plus compter sur les bibliothèques pour nos livres et notre matériel. Nous avons dû acheter des technologies supplémentaires pour suivre les cours en ligne. Nous avons été obligés de payer des frais pour les dortoirs où nous ne logions pas. Nos emplois à temps partiel ont disparu. Certains d’entre nous ont dû compter sur l’aide alimentaire et d’autres ont dû abandonner leurs études.

Les défis posés par la pandémie s’ajoutent à la lutte déjà ancienne pour joindre les deux bouts, trouver un logement abordable, acquérir de l’expérience et trouver un travail intéressant qui renforce nos compétences tout en nous permettant de nous orienter plus facilement sur le marché du travail.

Les stages sont devenus un moyen courant d’acquérir une expérience professionnelle et de mettre un pied dans le marché du travail. Pourtant, la dépendance toujours plus grande des employeurs à l’égard des stages non rémunérés rend le passage de l’éducation au travail particulièrement périlleux pour les jeunes d’aujourd’hui.

La Commission européenne a annoncé que 2022 serait l’Année européenne de la jeunesse. Cette année doit être l’année où nous mettons une fois pour toutes un terme aux stages non rémunérés en Europe.

Les stages non rémunérés relèvent de l’exploitation : Les jeunes sont exploités en travaillant gratuitement sous le prétexte d’acquérir de l’expérience. L’expérience ne paie pas les factures. Le travail est le travail, et il doit être rémunéré. De plus, les stagiaires non rémunérés ou les autres stagiaires exploités sont souvent incapables de demander le soutien ou les conseils d’un syndicat.

Les stages non rémunérés sont injustes : Dans certains secteurs du marché du travail, les postes de premier échelon ont été entièrement remplacés par des stages non rémunérés. Non seulement les stages non rémunérés n’offrent aucunement la sécurité et la valeur d’un véritable emploi rémunéré, mais ils rendent également certains secteurs inaccessibles aux personnes qui ne peuvent se permettre de travailler gratuitement. Les personnes issues de la richesse bénéficient d’un avantage supplémentaire dans la vie.

Les stages non rémunérés perpétuent l’inégalité : Les jeunes qui n’ont pas le privilège de bénéficier d’une sécurité financière, d’un soutien parental ou d’un logement bon marché ne peuvent pas suivre de stages non rémunérés, ce qui rend encore plus difficile l’entrée dans la vie active et la mobilité sociale.
Les stages sont un travail et le travail doit être rémunéré. Les stages non rémunérés sont une violation du droit des jeunes à une rémunération équitable. Au-delà de l’interdiction des stages non rémunérés, nous avons besoin de salaires équitables pour les stagiaires, accompagnés d’un statut européen pour les stagiaires et les apprentis, garantissant une norme minimale de droits concernant les conditions de travail.

L’octroi de salaires équitables aux stagiaires profitera à l’ensemble de la société. Nous serons justement récompensés pour notre dur labeur et nous aurons une plus grande sécurité financière pour résister à toute crise future. L’accès aux opportunités de carrière sera ouvert à tous les jeunes et pas seulement à ceux qui peuvent se permettre de travailler sans être rémunérés. Même les entreprises pourront en bénéficier grâce à la possibilité de recruter des jeunes issus de milieux plus diversifiés et de faire respecter les droits des jeunes.

Nous demandons à la Commission européenne et aux États membres de proposer un cadre juridique commun et contraignant pour une interdiction effective et exécutoire des stages, des apprentissages et des stages non rémunérés, et de fournir une norme minimale de droits concernant les conditions de travail.

A propos de nous

La Fédération des Jeunes Verts Européens (FYEG) est l’organisation européenne de coordination de 36 organisations de jeunes verts de tout le continent, comprenant des groupes écologiques locaux, des syndicats d’étudiants, des ailes de jeunes des partis verts et des ONG de jeunes verts. En outre, la FYEG est également l’aile jeunesse indépendante et officielle du Parti vert européen (PVE).

La Jeunesse Libérale Européenne (LYMEC) est une organisation de jeunesse politique paneuropéenne qui cherche à promouvoir les valeurs libérales dans toute l’UE en tant qu’organisation de jeunesse du parti ALDE et de son groupe parlementaire au Parlement européen (Renew Europe). Le LYMEC est présent dans toute l’Europe, dans 40 pays, à travers 62 organisations et membres individuels.

Les Jeunes Démocrates pour l’Europe sont l’organisation de jeunesse du Parti Démocrate Européen et du groupe parlementaire Renew Europe. Le YDE compte 13 membres dans 10 pays européens et des partenaires dans une douzaine d’autres pays européens.

Young European Socialists (YES) – anciennement ECOSY – est la plus grande organisation de jeunesse de parti politique en Europe. YES réunit les jeunes des mouvements socialistes, sociaux-démocrates et travaillistes de tout le continent pour faire campagne et s’organiser au niveau européen et pour offrir un forum de débat, de défense, de renforcement des capacités et d’échange à tous les jeunes militants socialistes européens.

Les Jeunes Européens Fédéralistes (JEF Europe) est une ONG de jeunesse non partisane qui compte 10 000 membres actifs dans plus de 30 pays. L’organisation se bat pour une Europe fédérale basée sur les principes de démocratie et de subsidiarité ainsi que sur le respect des droits de l’homme.

Le Forum européen de la Jeunesse (YFJ) est la plate-forme des organisations de jeunesse en Europe. Le YFJ représente plus de 100 organisations de jeunesse, qui rassemblent des dizaines de millions de jeunes de toute l’Europe. Le Forum Jeunesse s’efforce de donner aux jeunes les moyens de participer activement à la société pour améliorer leur propre vie en représentant et en défendant leurs besoins et intérêts et ceux de leur organisation

No comments

Young Democrats for Europe (YDE)
Jeunes Democrates Europeens (JDE)
YDE est l’aile jeunesse du parti européen. Nous acceptons le rôle clé des principes démocratiques, souligné dans le traité de Lisbonne et inscrit dans nos convictions politiques: démocratie, liberté, égalité, participation, durabilité et solidarité.

Nous contacter

    NOS PARTENAIRES